06/05/2014

Les anti-Gripen devraient voter Gripen

gripen,votation,18 maiIl faut acheter le Gripen...

Les opposants à l’acquisition de l’avion suédois le 18 mai devraient se raviser sur la question. Moins cher que ses concurrents, moins performant, moins longtemps en l’air, moins polluant, moins bruyant que d’autres appareils similaires: ce jet en kit est une punition pour les Forces aériennes. Elles qui rêvaient de l’Eurofighter ou du Rafale.

Ces derniers jours, des rumeurs circulent à Berne sur l’acquisition idéale qui ferait saliver les pilotes: le Lockheed Martin F-35 américain, successeur naturel du F/A-18. Si les opposants veulent vraiment, comme ils le disent, priver l’armée d’un «beau joujou», alors le Gripen est idéal.

La Suisse devra de toute manière, tôt ou tard, racheter un avion. Le peuple a dit plusieurs fois dans les urnes qu’il tient à pérenniser une armée et une industrie de l’armement. La défense aérienne fait partie de la panoplie. Il faudra donc remplacer, tôt ou tard les F-5 Tiger achetés en 1965, bientôt bons pour la casse.

Un achat du jet suédois nous dispensera de devoir recommencer une procédure d’achat qui aboutirait dans cinq ou dix ans à proposer un appareil plus performant et peut-être plus coûteux. L’alternative pour les opposants est donc celle-ci: avaler la pilule tout de suite ou prendre le risque de devoir avaler tout le pilulier plus tard.

On peut comprendre que beaucoup aient envie de dire non. Une communication désastreuse, un ministre de la Défense qui accumule les gaffes, les contre-vérités et les blagues douteuses.Un projet donné pour mort en 2012 et qui n’a été ressuscité que par l’acharnement de la majorité bourgeoise du Parlement. Et puis ce climat politique orageux de l’après-9 février, avec cette «autre Suisse», celle des villes, celle qui a voté non et qui brûle d’envie d’infliger un camouflet à l’UDC.

On comprend aussi les doutes de certains face à l’urgence d’instaurer une police aérienne permanente (à laquelle le Gripen serait indispensable). La défense nocturne du ciel suisse, c’est l’Arlésienne de notre politique de sécurité.

Après avoir mis en place le système de radars FLORAKO en 2003, les autorités suisses ont laissé moisir le dossier pendant dix ans. «L’urgence» ne peut-elle pas attendre quelques années supplémentaires? Pendant ce temps-là nos 32 F/A-18 Hornet resteront parfaitement fonctionnels.

Bref, il y aurait de bonnes raisons de dire non. Mais comme l’expliquait récemment une épouse avisée, dire toujours non aux envies de son conjoint n’est pas la meilleure politique. Imaginez un époux en pleine crise de la quarantaine qui veut se payer une moto. On peut se braquer et prendre le risque d’une crise ouverte durable. Mieux vaut, de manière plus intelligente, dire oui  et intriguer habilement pour qu’il achète le modèle le moins coûteux, le moins rapide et le moins tape-à-l’œil.

Achetons ce Gripen et qu’on n’en parle plus.

Commentaires

Cher voisin de blog,

Pour information, le Gripen E, est de loin pas le moins performants des avions. Trop lent ? Vitesse max Mach2.0 (Rafale Mach1,8, F-35 Mach 1,6). Sans parler du mode SuperCruise qui n’équipe même pas le F-35. Rayon d'action 1'400 kilomètres (F-5 : 595km, F-35: 900Km, Rafale 1'600km mais plus gros).

Question technique, le radar AESA du Gripen E ouvre sur 200°contre 140° à la concurrence, l’avionique est la même que celle du F-35 et du futur Sukhoi T-50 russe. L’électronique est également la rapide pour analyser et répondre aux menaces.

Drôle d’idée donc de « croire » que cet avion serait inférieur aux autres. Le F-35 intéresse nos pilotes ? Bizarre, ce n’est pas ce qui ressort des dernières conversations que j’ai eu avec nombre d’entres-eux, notamment ceux qui ont eu l’occasion de piloter le Gripen F de développement ces derniers mois.

Il n'y a pas un "super avion" ni de mauvais avions, le tout étant de choisir ce qui correspond le mieux aux besoins d'un pays. Nous n'avons pas besoin d'aller frapper un pays à l'autre bout du globe, mais de disposer d'un avion qui voit loin et dispose d'une excellente architecture électronique. C'est le cas avec l'avion suédois, le Brésil l'a également choisi et d'autres s'y intéressent.

Cordialement

PK
avia news

Écrit par : PK | 07/05/2014

"Elles qui rêvaient de l’Eurofighter ou du Rafale."
Tiens, vous nous aviez habitué à plus de clairvoyance. Vous devriez étudier d'un peu plus près les connexions de Philipp Müller avec le lobby pro-Rafale, et vous demander pourquoi il n'a pas fait de procès contre Christoph Blocher, qui l'a carrément accusé d'être vendu aux Français...
Idem Thomas Hurter, dont les motivations paraissent tout aussi intéressées.
Curieusement, les anti-Gripen nous sortent le Rafale à tout bout de champ alors qu'ils auraient poussé de hauts cris s'il avait été choisi.
Rarement vu une campagne aussi entachée de malhonnêtetés aussi évidentes de la part de la mafia anti-armée...

Écrit par : Géo | 07/05/2014

Vous êtes un marrant, vous...

Avec vos potes de gauche vous savez très bien que si l'on n'achète pas les Dacia aujourd'hui, y aura fort à parier qu'on nous imposera les Ferrari demain. Evidemment c'est ce qui risque de se passer.

Mais comme vous ne pouvez pas voir en peinture le ministre de la défense, vous vous êtes acharné des mois durant à déquiller les Dacia du "bedit Tavit et tu cros Goliad"... et maintenant en douce vous espérez: "achetons ce Gripen et n'en parlons plus".

Écrit par : petard | 08/05/2014

Monsieur Chuard,
Je viens de lire votre article d'aujourd'hui. Je vous en félicite sincèrement. J'espère que vous en ferez un billet que l'on pourra commenter. Cela fait chaud au coeur de voir des journalistes écrire autre chose que de la pâtée politiquement correcte pour chiens sachant lire.

Et à l'attention de petard, je cite ce passage :
"les paysans cultivent des terres protégées mais faute de pouvoir vendre leurs produits, vivent d'une perfusion étatique généreusement pourvue par le contribuable. Cette schizophrénie nous coûte plus de 3 milliards en aides et en paiements directs chaque annnée - le prix d'une flotte de Gripen. "

Pas si HS que ça, mon commentaire...

Écrit par : Géo | 13/05/2014

Les commentaires sont fermés.